i'v neer watched the stars, there's so much down here
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ☄ empty sails will take the wind (w/alec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nora Kepling
at least we stole the show
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/04/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: open (3/3)
MessageSujet: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Mar 18 Juil - 11:05


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★


Une baraque en bois noir. Elle n'y avait pas mis les pieds depuis quelques temps. Trop enfermée, trop dévorée. Rongée par la bouteille de vin qui attend toujours, sur sa table. Dehors, sous la pluie, il y a du monde et elle est seule. Chez elle, elle est seule mais accompagnée. Accompagnée avec ses démons, ceux qu'on remet au placard dès qu'on met un pied dans la rue. Mais, à force de s'enfermer, Joran avait finit par la tirer dehors. Il n'était pas là. Mais elle s'était extirpée de son caveau. Pour essayer. Un tee-shirt noir, un jean. Elle ne pouvait pas faire mieux. Son coeur était encore trop tuméfié pour être maquillé. Tant pis. Elle ne voulait pas rentrer accompagnée. Elle voulait avoir le goût du whisky de chez elle sur la bouche. La liqueur qui coule sur sa langue. Qui glisse jusque dans son ventre en enflammant son être. Elle ne voulait rien d'autre que noyer son vice. Un scotch. Ils n'avaient que du scotchs et de la Guinness au Dubliner. C'est vrai, l'Irlande, ce n'était pas l'Angleterre. Tant pis, le gout serait toujours alcoolisé. Elle entra sans plus hésiter dans le pub.

Votre meilleur scotch.
Le serveur la regarda, le sourcil levé. Quoi ? On ne peut pas avoir un accent, être une femme, plutôt petite  et boire du scotch ? Elle boirait la bouteille s'il fallait pour faire taire ce petit air prétentieux. Elle n'aimait plus cet endroit. C'était une mauvaise idée de sortir. Les gens étaient chiants. Elle était mieux chez elle. Pop. Le verre cogne sur le bar. Le liquide est presque doré, fluide, déshydratant. Elle le but d'une traite. Ses joues gonflées ne tardèrent pas à guider l'alcool dans son périple. Ça faisait tout chaud. Elle n'avait plus chaud qu'avec de l'alcool depuis plusieurs années. Elle demanda pour un autre. Il lui servit avec un petit sourire. Oui mon gars, les anglaises savent boire aussi. Elle choisi de savourer un peu plus ce deuxième verre. Elle eue du mal à contenir son engouement mais elle laissa une moitié de verre. Suffisant. Autour d'elle, le brouhaha ne l'atteignait pas. Elle marchait à contre courant. Le monde allait plus vite qu'elle depuis deux ans. Elle préférait rester dans son trépas. Du coin de l’œil, elle observait les autres clients. Un grisonnant, une bande de jeunes, un couple un peu trop affectueux. Son regard revient vers le grisonnant. Il n'était déjà plus seul. Un homme aux cheveux irréguliers. Un blond. Blond. Son regard s'attarde sur la largeur de ses épaules. Elle le fixe. Elle ne peut pas se détourner. Elle a la chair de poule. Sa tête se tourne. Son sourire est une calque. Elle le reconnaîtrait n'importe où ce sourire. Elle se détourne, le souffle court. Elle ne peut s'empêcher de regarder son verre. A moitié vide. Presque vide. Presque mariée. Du pareil au même. Elle a le vertige. Ce verre s'éloigne. Elle s'éloigne.Quant elle se tourne. Il n'est plus là. Elle a besoin de s'enfuir. Mais elle ne sait pas où. Il est peut être sortit. Elle ne veut pas le voir. Pas le croiser. Elle se lève pantelante. Elle entend le barman rire. Il pensait certainement qu'elle était ivre. Elle était simplement choquée. Soulée aux souvenirs douloureux. Elle fut bien vite devant la porte des toilettes Seule issue. Elle voulait vomir.
Pardon, il faut que je passe.
Le corps brut d'un homme lui bloque le passage. Elle tente de le contourner, mais il ne bouge pas. Quand elle leva les yeux, elle crut défaillir. Alec. Non. Non. Non. Elle secoue la tête comme dans un mauvais rêve.
Non, non, non, tu ne devrais pas être là.
Est-ce qu'elle rêve ? Est-ce que tout cela n'est que dans sa tête ? Tout a l'air si réel. De la chaleur du lieu au bruit ambiant en passant par l'odeur de booze et de sueur qui plane dans l'air. Tout cela est bien trop réel. La douleur qui se ravive l'empêche de bouger tandis que ses yeux se remplissent déjà. Un goût de passé s'empare d'elle. Elle n'est pas prête à l'affronter.

_________________
black as midnight on a moonless night ☄️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allofthestars.forumactif.com
Alec Graves

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 17/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: w/ soso, w/ nora, w/ ucey
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Mar 18 Juil - 12:48


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★

Il n'a pas l'habitude de traîner dans les bars. C'est un fait. À Londres, il évitait un maximum les endroits où il aurait pu croiser des jeunes, des gamins qui pourraient être ses élèves. Ici c'est différent. Totalement différent. Alec veut profiter de ne pas être monsieur Graves, il veut se changer les idées. Être un homme nouveau, vivre une vie nouvelle. Il agrippe sa veste, embrasse le front de Romy avant de claquer la porte dans son dos. Ce soir, il vit sa jeunesse gâchée. Ce soir, il retourne aux côtés de quelques gaillards. Deux. Des mecs comme lui, un trio de bras cassés. Il oublie les moments difficiles de son passé et compte faire vibrer le présent, même si son foie va en payer le prix. Les quelques rumeurs disaient qu'au Dubliner, on ne sortait pas en marchant droit. Il n'en fallait pas plus à Al' pour le motiver à y mettre les pieds, se vider la tête dans un bon verre de scotch, on dit que c'est l'une des meilleures solutions.

« Bon, on va voir si tu tiens mieux cette fois ! » La voix qui balance de Sören lui arrache un sourire amusé. Faut dire, ces deux-là, ils font un sacré bon duo. Deux gamins. Deux épaves. Al' était loin, mais alors très très loin, de s'imaginer rencontrer un mec comme lui. Un gars qui vit au jour le jour, qui n'hésite pas à rire, à gueuler, à être franc. Sincère. Les personnes sincères, Al' n'en voit pas beaucoup. Quasiment jamais et même sa femme n'est peut-être pas aussi sincère que prévu. S'il avait su qu'elle voulait seulement voir sa sœur ne plus vivre son idylle à cause d'une jalousie malsaine, ils ne seraient sans doute pas mariés. Elle serait toujours à ses côtés. C'est sûr. Elle. Une brune un peu moins rayonnante, un peu moins vivante, beaucoup plus renfermée et discrète. Une petite fille dans le corps d'une femme. Son premier véritable amour, sans doute pas le dernier. Elle s'est faite remplacée par sa sœur, sa jumelle et elle ne s'est pas battue. Mais comment se battre contre le monde. « Ouais, fin, j'espère juste que tu vas tomber avant moi » Les sourcils qui s'arquent légèrement, le sourire qui s'intensifie, Al' n'a plus rien en tête. Pas de Nora. Même pas de Romy. Seulement des verres à vider. Il ne fait pas vraiment attention aux personnes autour de lui, d'eux. Y'a un peu de tout. Des respectables, des torchés, des amoureux qui lui donnent envie de vomir tellement ils semblent s’aspirer. Y'a même quelqu'un. Y'a même la démone, celle qui parfois vient hanter ses nuits, ses rêves pour en faire d'horribles cauchemars. Une sorcière qui parle plus aux étoiles qu'aux hommes. Au ciel qu'à la terre. Mais Alec, tellement perdu dans son envie de ressentir des choses, ne fait même pas attention à elle. Elle est oubliée, effacée de sa mémoire - puis, au fond, qu'est-ce qu'elle ferait ici, dans un bar et à cette heure ? Ce n'est pas son genre. Du moins, ce n'était pas son genre. Il l'a changé sans même le savoir. Posant rapidement ses mains sur les épaules de ses deux compagnons de beuverie, le jeune homme s'éloigne de leur table pour aller aux toilettes. La musique continue de résonner jusque là-bas, les murs vibrent très légèrement. Y'a rien de très intéressant, là.

Après avoir terminé son affaire et s'être lavé les mains, attention aux microbes !, une jeune fille percuta son torse à l'entrée des toilettes. « Ohoh non mademoiselle, vous savez c'est pas pour vous ceux-là, » Elle tente quand même de passer. Elle est bornée la madame. Souriant toujours et bloquant son passage, la taquinant donc, dès qu'elle leva la tête pour croiser son regard.. -

c'est la fin.
le début de l'apocalypse.
le début des problèmes.


Il bloque. Littéralement. Il ne bouge plus. Même son cœur ne bat plus, enfin, c'est ce qu'il croit. Il n'a pas bu un seul verre. Ce n'est pas un rêve. Qu'est-ce qu'elle fait là ?! C'est obligatoirement un rêve, ça ne peut pas être autrement. Il devient fou aussi, peut-être, on sait jamais. Toutes les excuses sont bonnes à prendre. Nora Kepling est face à lui. Proche de lui. Elle est blanche, jaunâtre, il n'arrive pas bien à savoir car il n'arrive plus à la reconnaître. Elle pue l'alcool. Elle est pas bien. Mal, mal, mal. « No-Nora ?! » Comme un con, il est perdu, paumé dans ses pensées. Ce n'est pas Nora. Ce n'est plus Nora. C'est une femme brisée en plusieurs morceaux. Son oeuvre. « Toi, tu ne devrais pas être là » Ça fait deux ans. Deux ans qu'il vit avec sa sœur. Deux ans qu'il n'a pas croisé le regard de Nora l'ange Kepling. En deux ans, on devient plus mature. Ou plus con, quand on voit l'état de la brune. Alors qu'Alec contracte sa mâchoire en sentant l'odeur alcoolisée qu'elle dégage - il décontracte automatiquement ses muscles quand, dans les yeux déprimés de la belle, il voit quelques larmes s'y loger. Le même visage. La même tristesse dans le regard. Les souvenirs remontent, il plisse légèrement des yeux et, comme un mec, il lâche la voix affaiblie et pas trop confiante un magnifique « Je suis désolé.. ».

Désolé d'avoir fait de toi la chose que tu es aujourd'hui. Tu n'es plus une femme, Nora, tu n'es plus cette femme. Tu es une perdante. Une perdante que j'ai façonné en faisant l'idiot. Je suis désolé de t'avoir brisé en petits morceaux. Et je suis désolé de ne pas être doué avec les mots, mais ça, tu le savais déjà.


Dernière édition par Alec Graves le Mer 19 Juil - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Kepling
at least we stole the show
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/04/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: open (3/3)
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Mar 18 Juil - 14:37


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★


L’exil est l'acte d'une personne qui a quitté son pays ou sa ville volontairement et qui vit dans un pays étranger avec ce que cela implique de difficultés (langue, insertion, identité...) et de sentiment d'éloignement de son pays (nostalgie, déracinement...). Nora était partie. Elle avait fuit. Le plus loin possible. Loin de la tristesse. Loin de la colère. Loin de l'incarnation de tout cela. Loin de lui. Loin d'Alec. Elle n'avait pas eue le choix. Il ne lui en avait pas laissé. C'était rester et avoir mal, violemment, tous les jours. Encore et encore. C'était ne plus avoir envie de manger. Ne plus avoir le goût de rien, encore moins de l'aventure. Elle se mourrait à Londres. Apprendre le mariage d'Alec avec nul autre que Romy avait précipiter son départ. Un départ volontaire mais avant tout nécessaire. Le couteau remuait si bien dans son petit corps. Ils savaient le manier à la perfection. Reykjavik était son refuge. Son temple. Un recueil de silence soufflé par le vent. Elle n'avait plus besoin que de ça. De l'air, de l'eau et de l'alcool. Mais pas de douleur. Plus de maux de tête incessant, de cœur battant et de ventre noué. Elle était simplement vide, ici. Une pièce vide soufflée par l'air Arctique.
Oh non ! Ne joue pas à ça! Je suis partie de Londres pour ne surtout pas te voir. C'est chez moi ici, maintenant.
Elle se recule. Elle ne peut pas l'affronter. Pas encore. Ca brûle autour de sa poitrine. Ca irrite dans ses yeux. Ca tord ses boyaux. Ca recommence comme une tempête qu'elle ne saurait maîtriser. Elle avait fuit la tempête. Peut-être était-il temps de l'affronter ?

« Je suis désolé.. ». Ca se répète et ça rebondi dans la tête de Nora. Ca cogne dur et sec. Ca tombe comme une épée de Damoclès. Désolé. Elle ne l'était pas. Et elle ne voulait pas non plus de son remord. Il l'avait condamné. Deux ans plus tôt, il l'avait envoyé au bagne de la tristesse. Coeur brisé. Aucun choix. Elle avait subit. C'est pas toi, c'est moi. Je ne suis pas prêt à ça. J'ai peur. C'était tout ce qu'elle entendait dans sa bouche ce jour là, dans la boutique de robes. Un désolé n'effacerai aucune de ces deux années. Il avait tourné le dos à sa vie avec Nora. Il avait préféré Romy. Comment ne pas préférer Romy. Tout le monde préférait Romy. Même Nora préférait Romy. Un désolée ne résout rien. Ca n'a jamais rien résout.
Désolé ? Tu réapparaît après m'avoir lâchée pour être désolé ?  
Elle avait le coeur lourd. Il pesait plus qu'une baleine. Et ça lui pesait. Ça lui coupait le souffle.
Tu n'est que désolé ? Tu m'a brisé le coeur. Tu m'as réduit en miette. Tu m'a brisé. Tu m'as pris tout le goût pour notre vie, tout le goût de notre vie. Le goût de toi.
Elle ne peut s'empêcher de pleurer. Ca coule à flot. Ca dévale ses joues. Elle lui en veut. Elle lui en veut si fort que ça fait mal. Encore. De nouveau. Comme avant. Comme Londres. Dans leur appartement vidé. Sans âme. Il lui avait tout volé. Tout ce qui pouvait éclore et briller en elle. Il l'avait envoyé en enfer, dans le noir absolu. Il avait fait d'elle une créature méconnaissable. Une coquille vide. Et il était désolé. Ah! s'il était désolé alors, tout irait bien.

_________________
black as midnight on a moonless night ☄️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allofthestars.forumactif.com
Alec Graves

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 17/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: w/ soso, w/ nora, w/ ucey
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Mar 18 Juil - 15:12


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★

La voir dans cet état. La voir tout simplement. Cœur en morceaux. Douce ironie quand on sait que celui de Nora est brisé depuis deux ans. Elle est réelle. Présente. L'odeur souligne la réalité du moment. Il pensait ne jamais la revoir. Qu'elle avait sans doute fait sa vie ailleurs, avec un ermite, avec un fantôme. Il voulait qu'elle soit heureuse avec un homme plus fort mentalement, un homme qui n'a pas besoin d'avoir des preuves, des moments attentionnés. Un homme qui n'est pas amoureux, donc ? Alec avait tout faux. Seule, la Kepling, tout simplement seule. Elle commence à déverser sa haine. Elle dit ce qu'elle n'a jamais dit, ce qu'elle n'a pas su dire ce jour-là. Jour de pluie. Journée horrible. Il l'écoute, Alec. Silencieux comme une tombe. Toutes les lettres, tous les sons, tous les mots qui sortent de sa bouche font l'effet d'un coup de couteau qui vient ouvrir et agrandir la plaie que Romy avait eu du mal à fermer. Elle est donc partie sans rien dire seulement pour l'éviter. Lui qui croyait qu'elle avait trouvé quelqu'un. Idiot. Il se doutait que le mariage avec Romy allait jouer un rôle dans son exil, mais Alec, il pensait Nora plus forte. Après tout, elle ne montrait pas son amour - ou du moins, pas suffisamment, comment pouvait-il être sûr qu'elle l'aimait ? Il respecte son choix. Mais qu'ici soit chez elle, ça l'importe peu, Romy travaille ici maintenant, il travaille ici aussi. Elle doit apprendre à vivre comme ça. Et lui aussi. Alors qu'elle recule de quelques pas, dans le pub les gens se tournent et observent la scène. Une scène de couple. Hm. Puis bam. Elle utilise les mots qu'il ne faut pas. Elle reporte la faute sur lui.

Tu m'a brisé le cœur. Tu m'as réduit en miette. Tu m'a brisé. Tu m'as pris tout le goût pour notre vie, tout le goût de notre vie. Le goût de toi.

Tu. Tu. Tu. Tu. Alec en coupable. Il arque les sourcils. Il s'est excusé de lui avoir brisé le cœur, il s'est excusé d'avoir été le plus honnête dans le couple. D'avoir joué le rôle de l'insensible. Du courageux. Il est parti à cause d'elle et de son comportement, avant qu'il ne lui brise le cœur, elle avait brisé le sien. Plusieurs fois. Et lui, comme un con, comme un homme tombé en amour, il n'a rien dit. Il ne faisait rien. Il l'embrassait, lui faisait plaisir, lui faisait son petit déjeuné tous les matins. Il restait bon avec elle tandis que dans son coin, Nora vivait une vie en solitaire. Elle n'était pas en couple avec Alec la journée, non, elle était en couple avec son travail. Elle allait se marier à quelqu'un qui pouvait lui faire à manger quand elle allait rentrer tard le soir. Tout est de sa faute. Romy, elle, au moins, elle sait séparer sa vie et ses passions. Pas Nora. Alors Al', il commence à avoir un sourire. Un sourire mauvais. Un sourire faux, un sourire qui cache des blessures.

elle recule,
il s'avance.
elle ne partira pas.


« Tu oses dire que c'est de ma faute ? » Sa voix monte lentement. Il s'énerve, s'enflamme. Elle sait ce qu'il cache. C'est un impulsif. Un homme qui ne réfléchit pas aux regards des autres. Un homme blessé. « Tu oses me dire ça alors que tu préférais clairement ton travail, tes recherches, à moi ?! Tu sais, Nora » Ses sourcils se froncent. « J'ai cru que tu allais changer. J'ai toujours cru en ça, mais tu n'as pas été foutue d'être assez mature pour le faire. Tu as fait ton choix, j'ai du faire le mien. Arrête de me faire passer pour le méchant, tu sais très bien que tu as brisé ma vie avant que je brise la tienne. » Il s'arrête, il la regarde de haut en bas et secoue lentement sa tête. « T'es même pas foutue de comprendre mes excuses, aussi. Je m'excuse pas de t'avoir brisé le cœur, non. Enfin, si, mais je m'excuse surtout de ne pas l'avoir fait plus tôt. Dès que j'ai appris que tu ne m'aimais pas. Que tu avais d'autres priorités. » Tu aurais peut-être moins souffert. Il est cru, Alec. Il ne fait plus dans la tendresse. Plus maintenant. Plus jamais. Nora, elle n'a même plus le cerveau à la bonne place. Il est désolé de parler avec ça. Il est désolé de l'avoir laissée seule, dans cette merde, désolé de ne pas avoir compris. Désolé d'avoir du choisir, désolé de ne pas avoir été assez fort pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Kepling
at least we stole the show
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/04/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: open (3/3)
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Mer 19 Juil - 15:00


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★


C'était si facile. Trop facile. Il vient, ici, à Reykjavik et s'excuse. Elle sentait monter l'orage. Tout était électrique. C'était électrique entre eux. Tous le monde autour devait le sentir tandis que les quelques clients passaient aux toilettes en leur jetant un regard mi-inquiet, mi-curieux. Mi-figue, mi-raisin. Ils ne feraient rien pour les séparer à moins que des caissons de bouteilles n'éclate. Pour le reste, ils tendraient l'oreille. Il les laisseraient traîner alentour sans en perdre une miette. C'était un drama en live. Pas à la télé. Et Nora, elle ferait comme si elle ne se sentait pas observer. Elle avait déjà traversé la tempête. Ou au moins les prémisses. Rien de ce qu'il en ressortait ne pourrait être pire. Le mal avait déjà été fait. Il lui avait déjà fait mal. Il ne pourrait lui en faire plus. N'est-ce pas ? Pourtant, à la douleur de le voir, de sentir son odeur, s'ajoutais les mots. Les mots du présent. Pas des fantômes. Des mots durs. Des pierres envoyé à la volée. Elle voulait se couvrir. Se glisser sous une table en attendant que ça passe. La tempête dissimulait un ouragan, elle était dans l'oeil du cyclone.

Sa faute. Sa faute. Sa faute. Tout n'était qu'à propos de ça ? Sa faute ? Il ne s'agissait plus que de ça. La culpabilité de ne pas être la femme parfaite. Le culpabilité de ne pas aimer un seul homme. D'aimer aussi son travail. Et la vie que ça implique. Elle aimait leur vie. Elle avait aimé son travail en même temps qu'elle avait aimé Alec. Elle l'avait partagé. Elle avait coupé son cœur en deux, pour eux-deux. Car elle n'était rien sans son travail. Elle n'était qu'à moitié vivante sans Alec. Pourquoi ne l'avait-il pas vu ? A quel moment elle avait raté l'épisode ? Était-ce l'histoire d'un repas ? L'histoire d'un baiser ? Elle sentait son passé lui filer entre les doigts. Comme de l'eau qui coule à flot mais qu'on ne pourrait retenir. Elle ne peut s'empêcher de plisser les yeux.
Je-
Elle n'arriver pas à parler. Pas à s'imposer. A croire que le parfum de son ancien amant la déconcentre. Pourtant, il était aujourd'hui mêlé à l'odeur des draps de Romy. Une odeur de lavande et d'iris. Elle détestait la lavande, Nora.
Alec- Je-
Toujours pas de place. Pas assez. Était-ce cela le point à relever ? Qu'il n'avait pas eue la place ? Pas sa place. Pas celle qu'il voulait ? Elle voulait l'épouser pourtant. Elle voulait parcourir le monde avec lui. Faire des découvertes avec lui. Sentir ses poils se hérisser à chaque coup d’œil dans le télescope. Elle voulait être avec lui parce qu'elle avait le sentiment que toutes les sensations de son corps se couplaient à celle d'Alec. Ils étaient liés. Il aimait sa passion autant qu'elle l'aimait lui. Elle l'aimait lui autant qu'il aimait sa passion. Elle avait tant vu sa vie défiler ainsi. Peut-être était-ce là le rêve. Pas maintenant. Pas lui et elle dans ce bar miteux, les yeux dans les yeux, à se déchirer. Peut-être que le rêve, c'était leur idylle. Elle avait peut-être rêvé leur idylle. Et dans ce cas, elle n'avait ni sa place ici. Ni nulle part. Elle ne voulait être nulle part si elle n'avait pas vécu ce qu'elle a vécu. Il n'y avait nul part où elle aurait voulu être à cette époque si ce n'est avec lui. Mais apparemment, les jeux étaient truqués. Il aurait rêvé d'être partout ailleurs mais pas avec elle. Trop dur. Trop difficile.
J'ai tellement cru que tu étais comme moi.
Elle a baissé les yeux, Nora. Elle sait que s'il le dit, c'est qu'il y a un brin de vérité qui flotte. Elle ne peut pas juste l'ignorer. Plus maintenant. Plus quand ni lui, ni elle, ni rien n'a d'importance. C'était déjà finit il y a bien longtemps. Il y a deux ans. Elle s'essuie les yeux du revers de la main. Elle n'est même plus triste. Elle est fatiguée. On lui a pris bien des choses ces dernières années. Romy lui avait prit Alec. Alec lui avait pris sont coeur. Aujourd'hui, il lui enlevait leur histoire.
Je croyais que tu ressentais ça, aussi. J'ai cru que tu avais aussi ces frissons quand on était tous les deux en haut d'un sommet, à voir une aurore boréales. J'ai crus- J'ai crus que ça suffisait. Que tu savais. Que tu comprenais...
Elle ne put même plus le regarder en face. Entre honte et colère. Elle se sentait petite. Plus petite qu'à l'accoutumée. Ridiculement insignifiante. Ridiculement fautive. Fautive. L'était-elle vraiment ? Une part d'elle ne pouvait s'y résoudre. Une part d'elle sentait qu'elle ne portait pas leur couple seule, sur les épaules. Son coeur lui disait qu'il y avait autre chose. Que tout n'était pas faux. Elle ne pouvait avoir tout imaginé. Elle était trop analytique pour ça. Trop rationnelle. Chaque molécule réagit avec une autre, créant une réaction nouvelle, une conséquence, un changement d'état. Elle savait que toutes les particules de son corps désireront toujours Alec. Et elle espérait que cela était réciproque. Mais il y a un environnement qui influe sur les molécules.

Un petit temps passa. Un battement de cœur. Et puis, elle ressassa ses paroles. Tentant, pour elle ne sait qu'elle raison, de trouver une raison à tout ça. L'écho s'installe bientôt. « Dès que j'ai appris que tu ne m'aimais pas. Que tu avais d'autres priorités. » Dès que j'ai appris. Appris. Comment ça, appris ? Elle se braque. Quelque chose en elle se réveille et bouillonne. Qui lui a appris ?
Comment ça, dès que tu as appris ?
Elle le regarde droit. Elle est glaciale. Plus froide que la neige. Elle sait déjà que la réaction d'Alec n'aura d'influence sur son humeur. Seulement sur ses sentiments. Sentiments qu'il semble vouloir détruire ce soir.

_________________
black as midnight on a moonless night ☄️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allofthestars.forumactif.com
Alec Graves

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 17/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: w/ soso, w/ nora, w/ ucey
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Mer 19 Juil - 16:29


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★

Ils sont deux. Dans une bulle. Alec le sait, Nora ne fait plus attention à rien, elle n'a jamais fait attention aux autres. Pas entièrement. Il est lui-même un bon exemple. Il garde les pieds sur terre, par contre. Sören lui lance un regard avant de tourner la tête, laissant Al' régler ses problèmes comme un grand garçon - et aussi parce qu'il s'en fout, mais ce n'est qu'un détail en plus. Plusieurs personnes observent, jugent aussi, écoutent. La musique cache les mots les plus susurrés mais ce n'est pas suffisant. Elle ne cache pas les larmes. Elle ne cache pas la haine, le chagrin, la tempête qu'ils façonnent. Il refuse de se donner en spectacle, il arrive à se contenir, à parler calmement, posément. Il ne s'emporte pas. Pas trop. Juste un peu. Suffisamment pour qu'il arrive à dire ce qu'il pense vraiment, ce qu'il ressent. Evidemment que c'est de sa faute qu'ils ont rompu, évidement que ce n'est que de sa faute. Alec sait qu'elle l'a aimé, beaucoup, beaucoup trop et il s'était attaché à cet amour imposant, à leur style de vie similaire. Les années sont passées et tout à changé. Elle ne faisait plus attention aux détails. Aux petits détails qui faisaient tout pour lui. Pourquoi ? Nora s'est coupée en deux. Elle s'est coupée en deux alors qu'elle aurait tout simplement pu grandir. En grandissant, en devenant plus responsable, elle aurait pu caser son travail/sa passion dans un petit coin de sa tête pour se dévouer corps et âme à son époux. Car oui, Alec voulait se marier avec elle. Il voulait qu'elle porte son nom, qu'elle soit sienne, qu'ils s'unissent sous un ciel étoilé. Qu'ils vivent leur idylle. Il l'a aimé. Peut-être même qu'il l'aime encore, dans le fond, derrière sa relation parfaite avec Romy. Perdu.

Elle fait référence à ce moment. A cet instant précis de leur vie. Elle fait aussi référence à leur passé. Ses paupières se ferment légèrement, sa bouche s’entrouvre un tout petit peu. Son cœur lui fait mal. J'ai tellement cru que tu étais comme moi. La première claque. Il était comme elle. Il voulait devenir comme elle. Avoir la tête sur les épaules, comme elle. Sauf qu'il faut grandir, parfois. Faut savoir faire la part des choses. Elle n'a pas su le faire. C'est plutôt à lui de dire ça. Il croyait tellement en elle que, quand Romy venait le mettre en garde, il continuait d'espérer. J'ai crus que ça suffisait. Il n'arrive pas à y croire. Elle ose dire ça. Elle ose. Elle aurait donc pu faire mieux ? Plus ? Il avait donc raison, Al', Nora était suffisamment courageuse pour donner plus, pour changer. Sauf qu'elle ne l'a pas compris. Perdue dans ses bouquins, lui, il s'était perdu dans leur relation. Elle s'est faite remplacée par quelqu'un, par une jumelle présente, par une ombre malicieuse cachée depuis le début. C'est de sa faute, elle n'avait qu'à s'en rendre compte.

Remise en question. Elle n'est pas la seule fautive. Il est incapable de l'assumer, de tout simplement le comprendre. Il n'aurait pas du tomber dans le jeu de Romy, se faire embobiner comme ça. Il aurait dû laisser son cœur être fidèle à Nora, il n'aurait jamais du écouter cette fille, cette femme, sa femme. Il serait sans doute encore avec elle car Kepling aurait pu changer. Il y croit encore, pour dire. Romy est arrivée dans sa vie comme une sorte de sauveuse. Puis ils ont grandi. Romy est maintenant Graves, ils vivent à deux et bien sûr, Alec l'aime. Il ne peut plus remettre en question ce moment de sa vie car il est révolu, effacé par les sentiments véritables que Romy lui montre tous les jours. Nora aurait-elle fait le quart de ce que Romy a fait ? Hm. Non. Quoique.

« Au début, ça m'a suffit. Après j'ai eu besoin de plus. » Sa mâchoire se contracte. Il inspire et expire une bonne fois avant d'enfoncer ses mains dans ses poches. Pas à l'aise. « Comme tout le monde, tu sais. Fin, j'étais peut-être moins intéressant pour toi donc tu m'as fait passé au second plan sans t'en rendre compte, » Il soupire, n'arrive même plus à la regarder dans les yeux. « J'ai compris que tu avais besoin de ça. De ton travail. Mais toi, tu n'as pas compris que j'avais besoin de toi. » La force qui revient, il plonge ses yeux dans les siens, il est plus calme. Sincère, aussi. « J'avais besoin de toi, Nora. Toi toute entière, toi qui m'aimes et qui le montre tous les jours, toi qui ne me fait pas passer après tes passions. Tu étais la mienne mais tu as fait l'égoïste. » Nora, elle est trop intelligente pour vivre comme lui. Elle est trop logique pour vivre au jour le jour, pour aimer pleinement quelqu'un. Alec vient de claquer ce qu'il avait sur le cœur, lui qui n'aime pas reparler de leur histoire, contracte sa mâchoire n'entendant aucune réponse de Nora. D'ailleurs, le visage de la brune se referme. Il n'arrive pas vraiment à comprendre pourquoi mais Nora redevient la lune, la vraie.

« Comment ça, dès que tu as appris ? » Il s'était emporté. Il ne voulait pas dire ça, pas comme ça, il ne voulait pas parler d'elle. Il commence à réfléchir, c'est long ou ce n'est qu'une impression. Il refuse de parler de Romy. De la mettre dans cette discussion - alors que pourtant, elle joue le rôle le plus important. Romy s'en veut d'avoir agi de cette manière. Il ne doit rien aggraver, rien changer, éviter. « C'était plus de la... Constatation, en fait. » Respire calmement, reste confiant. « A force de préférer ton travail, je me suis dit que je devenais plus un fardeau pour toi. Enfin, » Quel con, il n'arrive pas à trouver les mots, à former une phrase convenable. « Pas vraiment un fardeau, plus comme un problème résolu. » On m'a dit que tu étais comme ça, de nature à te désintéresser des choses que tu as su analyser. « J'ai compris que tu ne m'aimais plus. Moins, pas comme avant en tout cas. » On m'a dit que notre relation n'était plus aussi rayonnante qu'autrefois. On m'a demandé s'il y avait quelque chose qui n'allait pas, s'il y avait un problème. « Ça sautait aux yeux. » On m'a dit que ça se voyait, en fait. Moi, j'y pensais pas trop, je me disais que tu n'avais seulement pas le temps pour moi. Je pensais pas que tu t'ennuyais d'être avec moi. Je me suis trompé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Kepling
at least we stole the show
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/04/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: open (3/3)
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   Jeu 20 Juil - 11:56


☆ 'Cause I can't figure out why...
Why I'm alone and freezing
While you're in the bed that she's in ☆

★ ★ ★


Elle était perdue. Égarée. Apeurée même. Elle ne savais plus où se mettre, ni quoi faire de son corps. Il ne lui répondait plus. Et dans ces cas, il n'y que le cerveau de Nora qui tourne. Il turbine et chauffe. Il analyse. Il scanne. Il réfléchit. Pourtant, la bouche de Nora reste vide et sèche. Elle a la respiration forte, en plus. Sa poitrine se soulève comme si elle manquait d'air. Chaque mot d'Alec avait son importance. Chaque mot cognait dans sa poitrine. Chaque intonation enserrait son corps dans une paume de fer. La voix d'Alec était un étau. Au début, ça m'a suffit. Après j'ai eu besoin de plus. Haut le coeur. Le retour du petit couteau aiguisé qui saigne à blanc. Comme tout le monde, tu sais. Fin, j'étais peut-être moins intéressant pour toi donc tu m'as fait passé au second plan sans t'en rendre compte. Oh, tu étais si important pour Nora pourtant. Tu étais son rock, son soleil, la raison de se lever. La raison de faire toujours mieux. Tu rayonnais à ses yeux. Tu brillait plus fort que le soleil. Car tu ne lui brûlais pas la cornée. Non, tu l'aveuglais. Alors elle était simplement devenue aveugle. Elle avait perdu la vue. Perdu la notion de son amour. Égaré les sentiments d'Alec quelque part entre son microscope et le laboratoire. J'ai compris que tu avais besoin de ça. De ton travail. Mais toi, tu n'as pas compris que j'avais besoin de toi. C'est le scalpel qui écarte la plaie, qui l'ouvre un peu plus grande. Elle avait besoin de lui aussi. Et bien qu'il ne comprendra peut-être jamais l'importance de son travail, elle n'avait jamais diminué l'importance d'Alec dans sa vie. Elle avait juste oublié de le manifester. De le montrer. De le partager. Comme elle partageait son coeur, comme elle partageait ses draps. J'avais besoin de toi, Nora. Toi toute entière, toi qui m'aimes et qui le montre tous les jours, toi qui ne me fait pas passer après tes passions. Tu étais la mienne mais tu as fait l'égoïste. Et elle avait toujours besoin de lui. Mais il avait trouvé plus rayonnant. Plus souriant. Plus affectueux. Mieux. Mieux que son ombre, mieux que son épave. Une carcasse. Elle était une carcasse éventrée. Ses lèvres tremblent. Elle n'avait jamais cru. Elle n'avait jamais voulu comprendre. Elle s'était bandé les yeux en même temps qu'elle patchait ses petits bleus au coeur. Et elle comprenait. Elle savait maintenant.
Je suis désolée.

Elle avait tort.
Il avait raison
.

Le soulagement de l'évidence s'efface pourtant bien vite. La suspicion plane. Elle n'est pas totalement conquise. Elle n'est pas totalement convaincue. Toujours ce cerveau qui roule et tourne et carbure. Elle le regarda, à l’affût, à l'écoute. Elle sent qu'il lui ment. Elle le connait. Même après toutes ces années. Elle le connait. Elle sait qu'il y a un élément qu'il dissimule. Elle ignore simplement quoi. Et pourquoi. Mais avec Alec, il ne pouvait y avoir qu'une raison : la protéger. L'isoler de la vérité. Elle ne voulait plus être protéger. Il ne lui devait plus rien. Et elle non plus. Il se confond en justification. Une part de vrai, sans doute. Elle voudrait le prendra dans ses bras. Lui caresser la joue. Mais ce ne serait que pour l'attirait à parler, à dire la vérité. Elle n'oserait pas. Elle n'est pas comme ça. Elle ne manipule pas. Alors, elle reste stoïque, le regardant avec une regard fermé, dissimulé. Elle veut savoir. Juste savoir. « Ça sautait aux yeux. »
Aux yeux de qui, Alec ? Ca sautait aux yeux de qui ?
Ne me ment pas. Souhaite-t-elle. Ne me dissimule plus rien. Plus maintenant. Pas sur ce champ de mine. Ce champ de bataille.

_________________
black as midnight on a moonless night ☄️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allofthestars.forumactif.com
Contenu sponsorisé

☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
MessageSujet: Re: ☄ empty sails will take the wind (w/alec)   

Revenir en haut Aller en bas
 
☄ empty sails will take the wind (w/alec)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wind of Powder and Painting ...
» [Figurines Jeux Vidéos] Shining Wind
» SAL Catch the wind : TOP DEPART
» THE OTHER SIDE OF THE WIND, le dernier film de Orson Welles enfin à l'écran?
» Rock Am Wind 26-27 juin Les Bioux (Vallée de joux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Show me the Stars ✩ :: reykjavik, iceland :: Miðborg-
Sauter vers: