i'v neer watched the stars, there's so much down here
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 you are those seconds between lightning and thunder (etna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etna Grímsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 13:38


etna grímsdóttir
☆ for a star to be born, there is one thing that must happen: a gaseous nebula must collapse.
so collapse. crumble. this is not your destruction. this is your b i r t h  ☆

© image.tumblr/citation
★ ★ ★

age, date et lieu de naissance : vingt-sept ans, môme arrivée prématurément un vingt-neuf novembre à reykjavik. nourrisson minuscule peinant à s'égosiller, qui ne manquerait pas de se rattraper dans les années à venir.
nationalité et origine(s) : un voyage, ayant poussé la mère à y trouver ancrage, des années plus tard, après les allées et venues incessantes depuis son angleterre natale. entremêlant ses racines à celles, islandaises, de son époux.
occupation, études ($) : elle aurait pu se chercher, longtemps, Etna. entamer des études, se résigner, changer à de trop nombreuses reprises de voie. parce qu'elle en avait des tas, des projets, incapable de s'orienter clairement à la sortie du lycée. l'architecture s'imposa à elle, ou lui fut imposée, difficile de trancher lorsque le patronyme rappelait l'un des plus prestigieux cabinet d'architecture du pays. alors que les années avançaient, plus ou moins laborieusement, la rapprochant du jour où ce serait son père qui finirait par l'employer, à s'imposer en guide sans que jamais ne s'installe la liberté, l'imagination foisonnait, dessinait les bâtisses sous ses yeux en laissant l'enthousiasme s'installer. mais les règles étaient trop rigides, encore, toujours, forgées sous l'exigence paternelle. dans le fond, l'attrait pour le domaine a toujours été là, et elle s'y révèle douée, capable de sortir des sentiers battus, de ceux qui ne correspondent cependant pas au crédo de l'entreprise familiale. elle sait que le cabinet reviendra à Tómas, son aîné, lorsque le jour sera venu, si celui-ci se résigne à revenir en Islande comme l'escomptent les parents. elle sait aussi, intimement, qu'elle est capable de céder à d'autres opportunités, à laisser ce cabinet pour un autre, lorsque l'occasion se présentera, incapable de supporter une vie comme celle-là éternellement.
statut civil : c'était souvent - trop souvent - au bras de ceux auxquels on l'attendait qu'elle se présentait, parfois un peu plus vieux, toujours élégants, d'un ennui à mourir creusant ses iris sombres. nulle étincelle, nul bouleversement derrière ses côtes lorsque son regard croisait les portraits aseptisés de ces soupirants entrant dans les critères des parents. elle a été amoureuse, une fois, une vraie, lorsqu'elle étudiait à Paris, découvrant les affres de la passion, ayant mis un certain temps à s'en remettre à son retour. actuellement, l'homme qu'elle fréquentait vient de mettre un terme un terme à leur relation, après plusieurs mois passés ensemble. ensemble étant justement le problème, puisqu'Etna n'était finalement présente que physiquement, incabable une fois de plus de se lier, ne cherchant même pas à donner le change, plutôt indifférente face à la rupture.
orientation sexuelle : probablement hétérosexuelle, il faut avouer que la brune ne s'est jamais réellement posé la question.
traits de caractère : rêveuse, énigmatique, habile, téméraire, sociable, créative, rancunière, (trop) têtue, fière, (souvent) de mauvaise foi.
plus grand souhait : s'émanciper. ne plus être leur fille dans le regard des gens. être vue et reconnue telle qu'elle est réellement, pour ce qu'elle vaut réellement.
projets à venir : prendre des nouvelles de son aîné. poursuivre ses travaux au boulot, en évitant son père. ruminer l'envie de rejoindre un autre cabinet d'architecte, réfléchir à la proposition. achever son dernier tableau, et probablement le ranger dans un carton, avec tous les autres.


paint it, blackthe rolling stones ☄️ simple manlynyrd skynyrd ☄️ comfortably numbpink floyd ☄️ hurtjohnny cash ☄️ losing my religionr.e.m. ☄️ babe i'm gonna leave youled zeppelin

pseudo et/ou prénom : manon. âge et nationalité : la france, 25. avatar choisi : alicia vikander. groupe choisi : fire. où avez-vous trouvez le forum : grâce à bazzart. commentaire, petit mot : une vraie bouffée d'air frais ce forum, entre le contexte et l'esthétique  fall .


Dernière édition par Etna Grímsdóttir le Jeu 9 Nov - 11:48, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etna Grímsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 13:38

☄ - I'M FALLING IN LOVE AGAIN - ☄
(1.) énigmatique, la môme qui ne se comprenait pas elle-même, l'éducation et l'instinct qui se battaient en duel. la part belle à l'incontrôlable dans la décence des apparences soignées. l'on voulait qu'elle soit méticuleuse, patiente, persévérante, brillante, agréable, coquette, intéressante, adroite, ambitieuse, charmante, que les regards se posent sur son doux minois, que son nom brille dans la grisaille, que l'on se dise bien que la fille Grímsdóttir n'était pas n'importe qui. Et elle ne l'a jamais été, Etna, le caractère forgé dans la rigueur et dans l'écrin de perfection que sa famille dessinait pour elle. Pourtant, le sang bouillait à petit feu, échauffait l'esprit, libérait doucement les pensées bridées qui faisaient l'essence même de la personne qu'elle était. Le masque de porcelaine ne laissait transparaître aucun indice du combat qui se livrait là, dans l'ombre de la mère, dans le sillage du père. Elle n'a sûrement jamais été faite pour combler leurs exigences, mais elle faisait bien semblant. Oui, durant des années, deux décennies, elle fit bien semblant, Etna. (2.) elle se demande parfois où sont passées les étoiles qui s'animaient dans le regard sombre de sa génitrice, de celles qui se réfléchissaient sur les clichés où elle posait aux côtés de son père, un peu plus encore lorsque c'était lui derrière l'objectif. La vérité, ce qu'elle s'est souvent dit lors des conflits brusquant leurs échanges, c'était que la belle anglaise n'avait probablement pas la peau assez dure pour résister au froid. Que les glaces islandaises piquetant le regard de son père avaient dû la transpercer et finir par geler son coeur, après des années de mariage prétendument heureux. Elle se l'est souvent dit, la brune, que sa mère aurait peut-être été plus heureuse si elle n'avait eu sur la langue le reproche de l'abandon de son pays, pour lui. Et peut-être que lui aussi, aurait été plus heureux ainsi. et elle aussi, par le fait, Etna, s'ils n'avaient pas si souvent haussé le ton avant de retrouver leurs sourires hypocrites en public, si leur sujet de dispute favori n'avait pas fini par être leurs enfants et leur devenir. (3.) Tómas, c'est l'aîné, celui qui a suivi sans rechigner le chemin qui lui était tout tracé. Lui à qui ça ne semblait pas déplaire, les dîners à faire bonne figure, à rencontrer ces tas de personnes importantes auprès desquelles il était essentiel de faire bonne impression. Lui qui avait toujours le bon mot bien placé, le sourire à faire tomber, et ce depuis tout petit. Le portrait craché du père, avec ses yeux clairs prêts à conquérir l'univers. Il a toujours beaucoup travaillé, c'est ce qui lui est le plus resté à la cadette, de ce frère à l'ambition grandissante, qui gagna Harvard pour les études, qui ne revint jamais lorsqu'il eut terminé. Alors, peut-être bien que ça ne lui déplaisait pas, en effet, de jouer les fils idéal et de ne jamais subir les réprimandes, de porter le prestige du nom de Grímsson sur un autre continent, forgé pour satisfaire les exigences sans broncher. Mais peut-être aussi que ça ne lui fit pas de mal de s'éloigner, au frère qui ne revint que rarement en arrière pour retrouver sa famille, qui manque à sa soeur sans qu'elle ne le dise. (4.) et puis, il y a le petit dernier. Celui dont elle a toujours été plus proche, qui lui ressemble le plus dans la famille. Celui qu'elle entraînait dans ses bêtises, gamine, souffrant les réprimandes pour deux en s'en moquant bien. Celui qui est parvenu à se frayer son chemin loin du domaine de prédilection des parents, résignés à l'idée qu'il ne devienne pas architecte. Persuadés que Tómas prendrait la bonne décision, celle de revenir pour hériter du cabinet islandais, s'inscrire dans la lignée lorsqu'il le faudrait, les parents ont certainement été un peu plus laxistes avec leur cadet, lui permettant de s'éloigner de cette voie toute tracée. (5.) le sport, extérioriser ses émotions dans l'adrénaline griffant ses veines au rythme affolé du coeur, des muscles sollicités à l'extrême. Elle n'a jamais été mesurée dans sa pratique, repoussant les limites de son corps à s'en faire mal parfois. et si nombreux étaient ceux qui songeaient que la gamine était trop compétitrice, avait un besoin maladif d'être la meilleure, ils s'y méprenaient à moitié. Elle ne savait simplement pas s'arrêter, pas faire les choses à moitié, et c'est sûrement toujours le cas aujourd'hui, malgré ses articulations malmenées d'entorses à de trop nombreuses reprises. (6.) l'école, jusqu'à la fin du lycée, ce n'était pas un problème pour Etna. Les résultats étaient là, excellents, soirées studieuses obliges. C'était ce qu'il fallait, pour pouvoir choisir ce qu'elle deviendrait, c'était ce que ses parents répétaient, son frère aussi. Alors, elle travaillait du mieux qu'elle le pouvait, sans encore savoir que le choix serait limité, que les rêves déclineraient dès qu'il faudrait choisir une université parmi celles qu'ils lui proposeraient. Elle en avait pourtant, des idées plein la tête, de celles qui n'étaient pas suffisantes pour ce à quoi ils aspiraient pour elle. (7.) les voyages, elle y a pris goût très tôt, même si elle ne garde aucun souvenir de la première fois où elle traversa le ciel pour poser des pas encore incertains à Londres. Si c'est en Angleterre qu'elle repartit le plus souvent pour rendre visite à ses cousins, ses grands-parents maternels, les destinations se sont enchaînées depuis. Mais même si elle tomba amoureuse de nombreuses cultures et paysages, son coeur est resté attaché à Reykjavik. (8.) Une année universitaire à l'étranger, à Paris. Celle davantage passée à écumer les bars, à se découvrir libre, à tomber amoureuse, à foirer son année en beauté sans rien regretter. A oublier pour quelques mois les règles régissant l'architecture pour s'adonner à ces domaines qui la passionnaient davantage, renouant avec ses rêves déchus en traçant au fusain les portraits des passants, les ruelles encombrées. L'illusion, avant de rentrer. (9.) Dessiner, peindre, capter les détails dans une émotion sans pareille, elle a toujours excellé dans le domaine, depuis son plus jeune âge. Si le talent était certain, qu'elle lisait une certaine fierté dans l'oeil du père s'attardant sur le grain du papier, les mots ne félicitaient qu'à moitié, précautionneux, n'allant pas alimenter ses espoirs déjà bien trop vaillants. Elle a continué, pourtant, et a toujours sur elle un carnet qu'elle alimente de ses traits de crayon, d'une lande sauvage au visage d'un inconnu. (10.) Si elle s'est détachée insidieusement des attitudes guindées qu'elle arborait sous le toit de ses parents, le port de tête reste altier, l'éclat des iris en terrain conquis, ne souffrant l'incertitude, fiers et un peu trop confiants. A la croiser, l'on sait que l'enfance dut être aisée, le cadre familial strict, l'habitude aux soirées mondaines et sans doute peu de place à la spontanéité. Pourtant, elle surprend, elle a toujours surpris par ses impulsions et ses piques bien senties, par ces goûts qu'on ne lui soupçonnerait pas, et plus encore par ce côté casse-cou qui lui valut bien des réprimandes à l'époque. Les activités extrêmes la fascinent et elle ne cesse de courir après ces secondes de latence encadrant le danger, de celles qui paradoxalement la plongent dans une certaine sérénité. (11.) Il lui arrive d'allumer une cigarette, lueur perdue sur la pénombre de son balcon, par ces soirs où les idées s'emmêlent et ne laissent nullement place au sommeil.


Dernière édition par Etna Grímsdóttir le Ven 21 Juil - 22:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Kepling
at least we stole the show
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/04/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: open (3/3)
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 13:44

Alicia amen jolem luv
bienvenue à toi et ce début de iche est ardfdjkj shock

_________________
black as midnight on a moonless night ☄️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allofthestars.forumactif.com
Nansý Stein
lost between the words
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: disponible (5/5)
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 13:45

bienvenue ici, hâte d'en lire plus ! en tout cas ce personnage promet luv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etna Grímsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 13:46

on peut parler de Jenna ? héhé fall dans le genre brune trop parfaite luv
merci pour l'accueil I love you

edit :
trop rapide Nansý hihi contente que le début plaise en tout cas, et merci cara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rey Einfach
trying to light up the dark
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 11/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: 0/3 (anglais/français)
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 14:14

la parfaite Alicia amen
Bienvenue parmi nous, le personnage promet héhé (l'écriture qui tue pls )
En tout cas, n'hésite pas d'aller voir par là le petit guide pour t'y retrouver surtout lama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etna Grímsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mar 18 Juil - 19:25

merci pour l'accueil et les compliments fall
sophie est un très bon choix également cara I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolas Ölson

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 17/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability:
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Mer 19 Juil - 20:59

Alicia bril luv Ton perso promet tellement hum

Bienvenue sur le forum & bon courage pour ta fiche string
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etna Grímsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Ven 21 Juil - 13:21

aaaw, merci cutie et ton choix d'avatar fall héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Arnarsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability:
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Ven 21 Juil - 22:45

bb chat. bril hugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Kepling
at least we stole the show
avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 16/04/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability: open (3/3)
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Sam 22 Juil - 10:52

cette plume, ce perso amen shock fall pls
je te valide avec grand plaisir main

Il me manque juste ton petit groupe, je pensais fire ou wind, à toi de me confirmer I love you

_________________
black as midnight on a moonless night ☄️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allofthestars.forumactif.com
Etna Grímsdóttir

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   Sam 22 Juil - 11:23

Merci beaucoup, et ravie que ça t'ait plu cara
En effet pour le groupe, j'ai zappé !! Ce serait donc fire hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
MessageSujet: Re: you are those seconds between lightning and thunder (etna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you are those seconds between lightning and thunder (etna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Show me the Stars ✩ :: lost stars :: nebula :: sun-
Sauter vers: