i'v neer watched the stars, there's so much down here
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fais pas ton vieux (Niko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marvin Ölson

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Fais pas ton vieux (Niko)   Mer 19 Juil - 22:11

accompagné par : Nikolas.
FAIS PAS TON VIEUX
Mais merde qu'est-ce que j'ai encore foutu cette fois-ci pour me retrouver dans cette situation à la con ? Pourquoi je n'ai pas écouté ma mère qui ne cesse de me répété une à dix fois par jour que je dois suivre mes cours si je ne veux pas avoir d'ennuis, mais non moi je me crois un peu plus malin que les autres, ou alors je veux simplement suivre le mouvement pour ne pas être laissé sur le côté et avoir tout ce qu'adolescent rêve, la popularité ? Mais j'ai passé l'âge ? Non bien sûr que non. Je suis toujours un adolescent, voir un enfant aux yeux de certaines personnes, ouais enfin un gosse qui a une sacré intelligence, cependant pas assez haute pour se retrouver dans une cellule d'un poste de police. Oui encore. Ce n'est pas la première fois que je me retrouves entre ses murs et cette grille, ce n'est pas la première fois que je vois ses flics. Ils commencent a me connaître et moi aussi, par exemple il y a Tony ! Le grand un peu barbu, strict, mais cool quand il veut. Y a Steve aussi, lui c'est un imbécile. Il se croit le meilleur et il essaye de faire ami ami, ou encore Peter. Un peu jeune pour être flic, mais bon bref je suis pas là pour faire du copinage avec eux, je veux simplement sortir ! Cette après midi nous étions partit avec les potes, nous avions séché les cours, comme trop souvent. Comme dans nos habitudes nous sommes allés traîner au hangard avec Cody et Harvey, et d'autres gens. Après une bonne demi-heure a boire de la bière et fumer des clopes on a bouger en skateboard pour allez dans des rues et faire des tags. Comme souvent, mais comme souvent le seul à être chopé c'est moi ! J'ai vu la tête d'Harvey et Cody entrain de se foutre dans moi quand j'étais embarqué par les poulets. J'ai rempli des papiers et ils m'ont demandé d'attendre l'arrivé de ma mère, elle va encore se faire des cheveux blancs quand elle va les avoirs au téléphone, comment cette fois-ci je vais pouvoir m'expliquer ? Ce n'est tout de même pas la mort ! Juste un peu de peinture dans les rues de la ville pour lui donner meilleure mine. Je pourrais faire bien pire comme délit, pas comme ci j'avais braqué une banque. Mais à ses yeux, si je continues sur cette lancé dans deux ans ont me retrouvera derrière les barreaux. Je la trouves un peu dure ! Je souffle encore et encore, tournant en rond. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là, mais je sais que la nuit est déjà tombé sur la ville. Puis le bruit des portes et de pas retentit dans le centre, cela doit être maman. ENFIN ! Mais que dis-je en voyant son allure fier, mais en colère de mon père débarqué ? Je fronces les sourcils sans comprendre. Mais qu'est-ce qu'il fiche là ? Steve s'avance, ouvre ma cellule. Je lui lance un sourire narquois à celui là. « Merci bien Captain ! » dis-je dans un ton moqueur à ce dernier qui lève les yeux aux ciels en refermant derrière moi. Je rejoins mon père en remettant ma capuche sur la tête, je ne dis rien et j'attends que ça se passe. C'est ça Marvin, écrase toi !
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolas Ölson

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 17/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability:
MessageSujet: Re: Fais pas ton vieux (Niko)   Jeu 20 Juil - 19:09



Fais pas ton vieux
Marvin ξ Nikolas

« Les enfants sont les plus belles choses qui soit ». Celui qui a dit ça un jour était soit stérile soit aveugle. Entendons-nous bien, j'aime mes enfants au delà du possible mais parfois ces deux là ont le don de me rendre chèvre. Ces derniers temps c'était d'ailleurs Marvin qui jouait avec nos nerfs, au grand dame de sa mère qui m'attribuait les mérites d'un tel comportement. « Marvin est au poste de police mais je suis coincée au travail, j'ai besoin que tu ailles le récupérer et lui passer un savon », me demanda mon ex-femme au téléphone,  sur un ton à la fois énervé et occupé. Je levai les yeux au ciel en guise d'agacement. « Au poste ? Mais qu'est-ce qu'il a encore fait? ». Oui ce n'était pas la première fois que l'aîné se retrouvait derrière les barreaux à cause de ses bêtises. « Ton fils s'est amusé à faire des tags dans les rues de la ville ». Bon ce n'est pas comme s'il avait tué quelqu'un mais tout de même. « Mon fils ? C'est étrange, je suis presque sûr qu'on était deux cette nuit là dans cette petite chambre universitaire.. », ne pus-je m'empêcher de lui répondre d'une voix à la fois moqueuse et sarcastique. « Nik, aurais-tu l'amabilité d'aller chercher notre fils, je te prie, et lui faire regretter d'être venu au monde ? ». C'est comme si c'était fait.

C'est ainsi que j'avais quitté l'observatoire plus tôt que prévu, m'excusant auprès de mes collègues avant de rejoindre le poste de police à plusieurs kilomètres de là. J'avais même hésité à le laisser poireauter davantage derrière les barreaux, histoire de l'embêter un peu avant de finalement me décider à ouvrir la porte. Dès mon entrée, les policiers présents dans l'enceinte me saluèrent sincèrement, nombreux étant fan de mon travail et fier qu'un islandais ait pu représenter l'île au milieu des étoiles. Steve, le flic un peu nigaud prétentieux sur les bords, s'approcha de moi, un air admiratif sur le visage « Monsieur Ölson ! C'est un plaisir de vous voir ici ! Enfin.. je veux dire.. c'est pas cool que vous soyez là parce que ça signifie qu'il y a eu un soucis mais... bref vous venez pour votre fils ? », tenta de me dire le policier de manière un peu gauche. Évidemment que j'étais là pour Marvin. Bien que je respectais les forces de l'ordre en général, j'avais autre chose à faire que de me pointer dans leur locaux pour les saluer. J'acquiesçai donc de la tête en guise de réponse et laissai le simplet en uniforme m'emmenait aux cellules. Je serrai les poings avant de finalement me retrouver face au responsable de toute cette histoire. Les sourcils froncés, je maintenais un calme légendaire au vu de la situation. Mes yeux plongés dans ceux de mon fils, surpris de me voir semble-t-il, j'inspirai profondément avant d'interpeller son geôlier sans lâcher mon aîné du regard. « Steve, c'est ça ? ». « Oui Monsieur Ölson ? ». « Auriez-vous un sachet de cacahuètes ou quelque chose dans ce genre là sur vous ? ». « Euh, non désolé ». « Dommage », répondis-je presque sincèrement. « Mais je crois en avoir vu au distributeur à l'accueil, si jamais.. ». « Ça ira, pour cette fois-ci merci ». Je le coupai aussitôt en attendant qu'il ouvre les grilles de la cellule, laissant ainsi échapper le jeune délinquant. On nous raccompagna à l'entrée où une fois dehors je laissai une grande expiration s'extirper de ma poitrine. La main dans les cheveux, je ne savais plus trop quoi penser. C'était bien l'une des rares fois d'ailleurs. « Alors on se sent l'âme d'un artiste maintenant ? La ville n'est plus assez à ton goût au point d'en repeindre les rues ? ». Les bras croisés et ma voix quelque peu sèche, je m'avançai vers la voiture et ouvrai ma portière. « Allez grimpe Picasso, tu vas rester avec moi avant que ta mère ne rentre et elle en a encore pour un moment ».
La route fut silencieuse et courte car, bien décidé à prendre un remontant histoire de me calmer, je m'étais arrêté dans le petit pub du coin. Je laissai Marvin me suivre et s'installer en face de moi à une table un peu à l'écart. L'endroit fourmilier de monde et très rapidement une jolie serveuse vînt prendre notre commande. Je ne laissai pas le temps à mon fils de répondre. « Une Guiness s'il vous plaît et pour le Michel-Ange maudit, un coca. Il s'en contentera ». Un sourire cynique se dessina sur mon visage toujours crispé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Ölson

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 18/07/2017
MessageSujet: Re: Fais pas ton vieux (Niko)   Jeu 20 Juil - 23:18



Je viens tout juste de sortir de ma cellule sous le regard de tueur des flics qui sont présents autour de moi, mais aussi venant de la part de mon père. Je le regarde sans vraiment broncher ou montrer le moindre signe de crainte, je suis simplement surpris que ce soit lui qui vienne me récupéré au poste et non pas ma mère comme d'habitude, mais il est vrai aussi qu'elle travaille, elle ne peut pas toujours être dérangé pour mes conneries. Puis bon, que ce soit lui ou elle qu'est-ce que cela peut bien me faire ? Je vais sans doute me faire engueuler une petite heure par lui, puis après je serais de nouveau libre dans les rues de la ville, bon je ne vais pas pousser le bouchon trop loin et ne retournerais pas m'amuser a peinturer la ville, je resterais sagement avec mon meilleur ami et sa sœur, bien que sage ne soit pas le mot qui nous définis le mieux tout les trois. Ou alors je peux tout aussi bien repasser par la maison, prendre mon sac d'affaire et ressortir pour cette fois-ci faire des photos, rien d'interdit ! Enfin je crois, j'avoue que je n'en suis même pas totalement certains. Mais bref, je le regardes donc sans broncher, puis mes yeux vont et viennent sur les différents agents. Steve, le nigaud comme je l'appelle me regarde avec sa tête rappelant celle d'un chien de garde prêt à mordre à tout instant, je lui souris moqueur et m'apprête à lui lancer une pique, mais non Marvin ce n'est pas le moment de faire le con ressaisis toi un peu ! Peter, le jeune me regarde avec un sourire en coin, l'air presque compréhensif et confiant. Je ne risque rien avec mon père, donc je lui fais un signe rapide de la tête que tout ira pour le mieux pour moi, puis Tony. Gentil, mais sévère, il me regarde sans aucune expression alors cette fois ci je dévies le regard sur celui que j'appelle papa encore a mon âge. Il ne semble pas vraiment content. Son expression est figé dans de la colère ? Non pas tout a fait, il semble fatigué. Ce n'est pas la première fois que je suis coffré pour des conneries de ce genre, mais d'habitude c'est maman qui vient, malgré qu'il soit toujours au courant de mes mésaventures de brigand ! Sourcils un peu froncé, lèvres pincés nous allons donc rapidement vers la sortie avant que l'autre simplet ne se décide a intervenir une fois encore. Papier signé et voilà ma liberté revenue une fois que nous avons dépassé les portes. Je m'étires en regardant de nouveau le padre qui secoue la tête en me demandant d'une voix assez sec, presque autoritaire et qui pourrait effrayer un gamin de cinq ans, sauf que je n'ai plus cinq ans et son petit ton ne me fait ni chaud ni froid, sa remarque aurait même le don de m'amuser et c'est le cas, car cela m'arrache un rapide sourire en coin d'enfant.

« Alors on se sent l'âme d'un artiste maintenant ? La ville n'est plus assez à ton goût au point d'en repeindre les rues ? »
« Que veux-tu, j'essaye de donner un peu de couleur à la ville ce n'est pas un crime. »

j'avoue que je me fous un peu de sa gueule sur le moment avec ma réplique, mais ça va on va pas en faire toute une montagne, il n'y a rien de méchant dans ce que je viens de dire. Nous rejoignons la voiture de ce dernier et il m'invite a monter dedans tout en m'affirmant que je vais encore rester un petit bout de temps avec lui, cette fois je ne peux m'empêcher de pousser un long soupire. La voiture démarre rapidement et je poses ma tête contre la vitre en regardant les lumières de la ville défilé maintenant que la nuit est tombé. Je regardes par coup d'oeil mon père qui semble concentré, mais également dans ses pensés. Des fois j'aimerais être dans sa tête pour savoir ce qu'il pense de moi, ou de ma sœur. Ou mieux encore de ma mère ! Ils sont séparé et devant nous, ils sont toujours aussi froid que des statuts, mais je ne m'intéresse pas assez à leurs histoires pour savoir s'ils se détestent vraiment. Oh et puis je m'en fiche de toute façon. Qu'est-ce que ça changerais dans ma vie ? Disons qu'ils ne reviendraient pas ensemble en tout cas. Nous arrivons rapidement prêt d'un pub, un petit endroit sympa et souvent blindé de monde. Je me demande ce que nous fichons ici, mais je le suis sans rien dire. Une serveuse nous installe a une table, elle est assez mignonne et jeune. Mon premier réflexe est de la regarder de haut en bas avec un sourire charmeur qui ne lui échappe pas, elle glousse légèrement et rougit. Papa me commande un coca, comme si j'avais huit ans, je grimace et elle repart. Je me tournes alors dans sa direction.

« Tu sais quand même que j'ai plus cinq ans ? Non parce que tu vois le simple verre de coca... Voilà quoi ! Et d'ailleurs tu n'es pas obligé de me trimbaler partout comme ça. C'est le rôle de maman d'habitude de me passer ce que vous appelez des savons... »

Dis-je avec un petit sourire sur le coin des lèvres tout en continuant de défier celui qu'était pendant des années mon héros, je ne peux pas mentir qu'aujourd'hui, il ne l'est plus vraiment. Il est trop souvent absent pour qu'il garde cette place. Au fond je lui en veux de s'être séparé de maman et d'être partit. Mais je préfère le garder pour moi afin de ne pas créé plus de conflits existants dans cette famille. La blonde de serveuse revient rapidement et dépose respectivement nos verres. Je lui fais un petit clin d'oeil amusé avec mon sourire taquin, elle glousse de nouveau. Puis je me tournes de nouveau vers mon interlocuteur, qui semble désespéré.

« Quoi ? Elle est mignonne non ? Bon allez sérieusement papa, j'ai pas besoin que tu me chaperon comme un gamin. C'est bon j'ai compris, c'est pas bien de faire ça, tu as fais ton rôle de père en venant me chercher, etc. On peut passer à autre chose maintenant ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolas Ölson

avatar
☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
• arrival : 17/07/2017

☄ to the moon & back
• facebook:
• availability:
MessageSujet: Re: Fais pas ton vieux (Niko)   Ven 21 Juil - 18:26



Fais pas ton vieux
Marvin ξ Nikolas

C'est dingue à quel point le temps passe vite lorsque l'on y prête pas assez attention. J'ai l'impression que c'était hier encore que je bordais Marvin, lui racontant des histoires sur l'espace, faisant alors briller ses yeux d'une lueur admirative. Mais voilà que le petit garçon avait bien grandi. Il était devenu un homme, tout comme sa sœur qui était presque majeur. Chaque fois que j'étais à la maison j'avais essayé de passer un maximum de moments mémorables avec eux. Hélas, mon travail m'avait coûté énormément, au point de ne pouvoir satisfaire leurs besoins et leur soif d'amour. Je le regrettai terriblement désormais et ne savais pas vraiment comment retrouver toute la complicité que j'avais avec eux auparavant, notamment avec Marvin qui s'était davantage éloigné. J'ignore d'ailleurs si son comportement actuel était en partie de ma responsabilité où s'il avait juste décidé de rendre dingue ses parents. Quand j'y repense, il y a eu une période où j'ai filé de sacrés cheveux blancs à mon père également à force d'accumuler les bêtises. C'était plus fort que moi, il fallait que je cherche toujours à repousser mes limites, quitte à me mettre en danger. Est-ce ce que faisait Marvin d'une certaine manière ? Après tout, en plus d'avoir hérité de mes magnifiques traits - prétention quand tu nous tien - celui-ci semblait tout aussi pourvu d'un esprit redoutable. Et ce genre de capacités remarquables pour beaucoup allaient avec une soif quasi jamais satisfaite de repousser nos propres limites. Ça et cette fâcheuse habitude de prendre les autres de haut. Je sais de quoi je parle. Cela ne m'avait jamais paru problématique jusqu'à ce que mon propre enfant l'utilise contre moi.

« Tu sais quand même que j'ai plus cinq ans ? Non parce que tu vois le simple verre de coca... Voilà quoi ! Et d'ailleurs tu n'es pas obligé de me trimbaler partout comme ça. C'est le rôle de maman d'habitude de me passer ce que vous appelez des savons... » . Ce petit ton solennel me fit à la fois sourire intérieurement et grincer des dents. C'est dingue à quel point je me voyais des années en arrière, sauf qu'à sa place il n'était pas rare que je m'en prenne une derrière le crâne par mon père. Et croyez-moi qu'avec ses mains caleuses de vieux loup de mer, c'était foutrement efficace. Cependant, je n'avais jamais levé la main sur mes enfants et ce n'était pas prêt d'arriver. Restant calme, je ne voulais pas hausser le ton plus que de nécessaire. Crier n'aurait servi à rien. « Je serais ravie de t'offrir un verre d'alcool lorsque tu arrêteras de te comporter comme un gamin ». Fixant son visage, je pouvais me revoir à travers ses yeux. « Estime-toi heureux que ça soit moi qui soit venu te chercher cette fois-ci car autrement tu aurais encore passé plusieurs heures là bas avec le trio joyeux ». J'espérais obtenir son attention mais il faut croire que c'était peine perdue puisque son regard se tourna irrévocablement vers la serveuse qui revenait avec nos boissons. Je la remercie poliment en lui tendant un billet et me retourne agacé vers Marvin, en train de la draguer. Je claque aussitôt des doigts pour le ramener à la réalité. « Et Don Juan ! C'est ici que ça se passe ». « Quoi ? Elle est mignonne non ? Bon allez sérieusement papa, j'ai pas besoin que tu me chaperon comme un gamin. C'est bon j'ai compris, c'est pas bien de faire ça, tu as fais ton rôle de père en venant me chercher, etc. On peut passer à autre chose maintenant ? »  Mon dieu mais pourquoi je n'ai pas eu que des filles ? Ça m'aurait évité d'avoir un mini-moi en puissance. J'ai l'air si agaçant que ça en général ? « Je veux juste que tu me promettes de te calmer sur tes séjours au poste. Déjà parce que la prochaine fois je laisse Steve aller chercher ce paquet de cacahuètes mais aussi parce que tu rends dingue ta mère qui a bien assez à penser en ce moment. », Je me détends davantage et souffle un grand  coup. « Et au passage c'est sur moi après qu'elle se défoule », ne pus-je m'empêcher de rajouter d'un ton un peu plus complice. Un petit sourire écorcha le bout de mes lèvres, donnant à mon visage un aspect plus relaxé.« T'es brillant Marvin, tu trouveras sûrement quelque chose d'autre à faire, de préférence légale, histoire d'épater la galerie ou de repousser tes limites ». Presque soulagé d'avoir balancer tout ce que j'avais à dire, je me mis à boire une grosse gorgée de bière fraîche avant de jeter un coup d'oeil à la serveuse occupée à la table juste derrière nous. « Sinon pour répondre à ta première question, c'est vrai qu'elle est mignonne ». Elle devait avoir le même âge que Diana environ mais ma blondie la surpassait haut la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

☄ - SHOW ME THE STARS - ☄
MessageSujet: Re: Fais pas ton vieux (Niko)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fais pas ton vieux (Niko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vieux sanglier
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» Bien des amours... Les vieux mariés
» Vieux Billet de la commision des transport de Montréal 1966
» Pavoni: vieux modèle VS nouveau modèle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Show me the Stars ✩ :: reykjavik, iceland :: Miðborg-
Sauter vers: